Notre équipe

 

Les professionnels du CIFEO

DRE. MARIE-PIER VANDETTE

FONDATRICE, DIRECTRICE ET PSYCHOLOGUE CLINICIENNE

marie-pier.vandette@cifeo-ifceo.ca

Son cheminement

Depuis son adolescence, Dre Vandette s’est impliquée auprès des enfants, des adolescents et des familles de l’est de l’Ontario en faisant du bénévolat dans un organisme communautaire dont la mission est de servir les plus vulnérables. Grâce à ses diverses expériences de travail en milieu scolaire et communautaire, elle a apprécié l’occasion de partager les expériences de chaque famille et d’écouter ce qui comptait le plus pour eux. De plus, elle a réalisé que sa présence apportait des expériences positives à ces enfants et à ces familles et qu’elle pouvait contribuer à atténuer certaines des répercussions négatives de certains événements de la vie. Son profond intérêt pour ses cours de psychologie de premier cycle et son dévouement à la recherche pendant la réalisation de sa thèse de spécialisation l’ont amenée à poursuivre une carrière en psychologie clinique. Sa formation doctorale lui a permis de poursuivre des travaux de recherche dans les domaines de la famille et de la diversité, tout en se concentrant sur son projet de thèse de doctorat sur la supervision clinique et le développement des compétences des psychologues en formation.

Dre Vandette a effectué ses stages à la Société de l’aide à l’enfance d’Ottawa, au Centre des enfants, des adolescents et de la famille d’Ottawa (CEAFO), au conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton, à la clinique pédiatrique de l’hôpital Montfort et au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO). Elle a ensuite effectué son stage au Centre de recherche et des services psychologiques (CRSP) de l’Université d’Ottawa, avec une rotation externe au Centre de recherche sur les services éducatifs et communautaires (CRSEC) ainsi qu’un autre au programme de jour Steps to Success du CHEO. Au cours de sa formation clinique bilingue, elle s’est concentrée sur l’évaluation psychoéducationnelle (par exemple, le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention ainsi que les troubles d’apprentissage), l’évaluation psychodiagnostique (par exemple, l’anxiété et les troubles de l’humeur), les interventions pour, par exemple, l’anxiété, la dépression et l’estime de soi chez les enfants et les adolescents, et sur les techniques parentales. Elle peut donc offrir des services en matière d’évaluation, d’intervention et de techniques parentales.

Dre Vandette a terminé en août 2020 un stage postdoctoral au Centre de recherche et des services psychologiques de l’Université d’Ottawa, où elle a géré divers projets de recherche clinique et supervisé cliniquement des stagiaires. 

Son approche et sa philosophie

Dre Vandette privilégie une approche intégrative, le plus souvent basée sur la théorie cognitivo-comportementale et les approches comportementales. Un cadre systémique, une approche basée sur l’attachement ainsi qu’une formation de la régulation des émotions sont appliqués en fonction des besoins de chaque individu. La nature interdisciplinaire de ses stages externes lui a permis d’en apprendre davantage sur les autres professions impliquées dans le cercle de soins d’une personne (c’est-à-dire les neuropsychologues, les pédiatres, les psychiatres, les travailleurs sociaux, les orthophonistes, les ergothérapeutes, les enseignants, etc.). Ces expériences lui ont également permis de constater l’importance du travail en collaboration pour fournir des services d’évaluation et d’intervention optimaux aux enfants, aux adolescents et aux familles, car ces différentes disciplines se complètent et se renforcent mutuellement.

Situation actuelle et ambitions futures

Dre Vandette partage son temps en tant que psychologue au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), superviseure clinique au Centre de recherche et des services psychologiques de l’Université d’Ottawa et enseigne au baccalauréat de ce même établissement universitaire le cours Psychologie du développement de l’adolescence. Dre Vandette est également co-présidente du comité d’implémentation et groupe de travail pour la santé mentale de l’École de psychologie de l’Université d’Ottawa. 

Elle est fière des nombreux rôles qu’elle joue, notamment en matière d’évaluation, d’intervention, de recherche, d’évaluation de programmes et de mentorat dans l’est de l’Ontario. Cela lui permettra de servir une population bilingue dans une communauté où de tels services sont presque inexistants.

Dre. Vanessa Tassé

Dre. Vanessa Tassé

Dre Vanessa Tassé est psychologue pour adultes et couples et membre de l’Ordre des psychologues de l’Ontario, pratique par intérim. La psychologie pour Dre Tassé est non seulement une profession, mais également une vocation. Depuis un très jeune âge, Dre Tassé savait qu’elle voulait être psychologue.

Son parcours académique a été marqué d’expériences diverses auprès de différentes populations. Les relations interpersonnelles ainsi que la santé physique et psychologique ont toujours été au cœur de sa pratique. Dre Tassé croit au dicton « esprit sain dans un corps sain ». Pour elle, la « santé » est donc un amalgame de différentes sphères de la vie, tant sur le plan de la santé physique que sur le plan de la santé psychologique (p. ex., la régulation des émotions selon le contexte) ainsi que la qualité des relations interpersonnelles qui sont au cœur de la vie de chaque individu.

Elle a effectué sa thèse doctorale sur le lien entre la qualité des relations interpersonnelles, l’anxiété et la dépression chez les patients cardiaques. Les résultats de sa thèse doctorale soulignent aussi l’importance entre les différentes composantes que sont la santé physique, la santé psychologique et qualité des relations interpersonnelles.

Dre Tassé a de l’expérience dans différentes approches dont la thérapie axée sur les émotions qui a été démontré empiriquement comme étant une approche efficace pour aider à développer de meilleures relations tant pour les relations amoureuses que familiales ou amicales. De plus, Dre Tassé s’est intéressée au trauma interpersonnel de même qu’au développement de la personnalité souvent associé à la qualité des relations en bas âge. Elle s’est également formée pour traiter les troubles d’anxiété, de dépression, la gestion des émotions, les difficultés relationnelles ainsi que les deuils inévitables de la vie.

Elle privilégie alors une approche intégrative adaptée et centrée sur les besoins du client pouvant inclure la thérapie axée sur les émotions, la thérapie cognitive et comportementale, la thérapie dialectique comportementale, la pleine conscience et l’autocompassion. Elle effectue également de la thérapie de couple, individuelle et familiale.

Parce que la santé mentale est importante :

Pour favoriser sa santé mentale, Dre Tassé aime faire du sport, avoir des soupers entre ami(es) et en famille, faire de la lecture, danser et pratiquer la pleine conscience.

Aude Martel

Aude Martel

Aude Martel est travailleuse sociale et membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et techniciens en travail social (OTSTTSO). Depuis qu’elle puisse se souvenir, elle s’intéresse aux gens et à leur vécu. C’est sa volonté d’aider l’autre, sa soif de le comprendre, son désir de le voir s’épanouir pleinement qui l’ont dirigée vers le service social.

Ses parcours académique et professionnel, marqués d’expériences dans les milieux communautaire et scolaire, l’ont amenée à se spécialiser dans l’intervention auprès des enfants, des jeunes et des familles.

Elle privilégie le travail fait conjointement avec les enfants, les adolescents ainsi que leur famille afin de les aider à mieux comprendre les défis auxquels ils font face, puis collaborer avec eux et toute personne importante dans leur vie pour mettre en place des stratégies et des interventions qui répondent à leurs propres besoins.

Elle écoute sans jugement, questionne pour comprendre, oriente et accompagne, encourage et renforce ainsi que sensibilise. « Collaborer pour mieux aider » est au cœur de sa pratique ; elle travaille aussi conjointement avec d’autres professionnels de la santé et des services sociaux pour optimiser les succès et réussites.

En intervention, elle privilégie une approche intégrative adaptée et centrée sur les besoins des familles, inscrite dans un cadre systémique et basée principalement sur des thérapies cognitivo-comportementales et centrées sur la personne. Cette vision lui permet de positionner les familles au centre de son travail, puis d’adapter ses interventions, outils et stratégies selon le vécu et les besoins des enfants, adolescents et familles. Aude privilégie entre autres la thérapie d’acceptation et d’engagement, la thérapie cognitivo-comportementale, la thérapie dialectique-comportementale, la pleine conscience, l’entretien motivationnel, la résolution conjointe de problème et la thérapie familiale.

Aude offre des interventions pour l’anxiété, la dépression, l’estime de soi, la gestion des émotions, le deuil, les questionnements identitaires/liés à la sexualité, les relations et communications familiales.

Parce que la santé mentale est importante :

Pour prendre soin d’elle et de sa santé mentale, Aude aime profiter de moments en famille et entre amis, se détendre devant une bonne télésérie et se ressourcer dans le plein air et la nature.

Amélie Sauvé

Amélie Sauvé

Amélie est sexologue spécialisée en éducation à la sexualité des enfants et des adolescents. Le développement psychosexuel des jeunes constitue le centre de sa pratique professionnelle.

Elle possède une Maîtrise en sexologie et elle a plus de 10 années d’expérience en intervention auprès de diverses clientèles, de même que dans la mise sur pied de programmes d’intervention et dans la formation de professionnels. Elle est membre de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ). Elle est aussi elle-même mère de deux jeunes filles d’âge scolaire et a donc doublement à cœur l’éducation à la sexualité des enfants.

Amélie rencontre fréquemment des parents qui se sentent dépourvus et qui ressentent un grand malaise lorsque vient le temps d’aborder la sexualité avec leurs enfants. Pourtant, les enfants et les adolescents vivent et évoluent dans une société hypersexualisée, où ils sont confrontés quotidiennement à des images et à du contenu sexuel qui présentent des messages erronés en regard de la sexualité. Ils grandissent dans un monde où la sexualité se limite trop souvent à la génitalité, où la nudité est normalisée, où les rôles sexuels sont stéréotypés et où les violences sexuelles sont malheureusement banalisées. Plus que jamais, l’éducation à la sexualité doit faire partie du processus de développement des enfants et des adolescents.

Ses services sont diversifiés et sont destinés aux parents, aux enfants et aux adolescents, ainsi qu’aux professionnels qui travaillent auprès d’eux. Elle offre une approche personnalisée pour chacun des services proposés, de la consultation privée à la formation de professionnels.

Les bénevoles du CIFEO

Noémie Dicaire

Noémie Dicaire

Elle est une étudiante récemment diplômée du baccalauréat en psychologie de l’Université d’Ottawa. Dès septembre, Noémie entreprendra ses études au doctorat en psychologie clinique à l’Université du Québec en Outaouais avec l’objectif de devenir psychologue clinicienne auprès des enfants et des familles.
Elle est heureuse de faire partie de l’équipe du CIFEO sachant qu’elle pourra contribuer bénévolement à soutenir la santé mentale des enfants, des adolescents et des familles de la région de l’Est ontarien ainsi qu’à leur apprentissage scolaire. Son implication se définit par l’appui aux services professionnels offerts à CIFEO, l’offre de tutorat pour élèves du primaire et du secondaire ainsi que par une participation à la mise en place de différents projets dans la communauté. Pour elle, « les enfants représentent l’avenir de notre société. Il est donc primordial pour moi de pouvoir les soutenir dans leur développement ».
Parce que la santé mentale est importante…
Sur le plan personnel, elle est une passionnée de la santé, des voyages, du plein air et de la lecture. Ces éléments lui apportent beaucoup de bien-être en plus d’occuper ses temps libres hors de ses études.
Sophie Rochon

Sophie Rochon

Dès septembre, Sophie commencera sa troisième année à l’Université d’Ottawa dans le programme de lettres françaises avec une mineure en psychologie. Elle envisage ensuite de poursuivre ses études dans le domaine de la psychologie de l’éducation.
 
Passionnée depuis un très jeune âge par l’éducation et la santé mentale, elle est heureuse de faire partie de l’équipe du CIFEO afin d’appuyer les enfants, les adolescents ainsi que leur famille dans leur cheminement. Il est important pour elle de promouvoir une vie équilibrée et de voir au bien être des jeunes.
Parce que la santé mentale est importante…
Elle aime beaucoup l’activité physique, le yoga, le plein air ainsi que la lecture et l’écriture.